Identifiez votre machine à ramer

Identification générale

Mg-id

La conception de WaterRower a évolué en quatre étapes de base (série I, II, III et S4). Ces changements de conception rendent l'identification des pièces de rechange un peu plus difficile.

Étant donné que 1993 WaterRower a eu deux installations de fabrication, l'une à Londres, en Angleterre desservant le marché européen et une au Rhode Island, aux États-Unis, desservant le marché américain.

Certaines personnes sauront où leur machine à ramer a été fabriquée, mais il est préférable de vérifier. Le moyen le plus simple d'identifier le pays d'origine de votre machine à ramer WaterRower est l'autocollant de jauge du niveau du réservoir (sur le côté du réservoir) ou l'étiquette du numéro de série.

La machine à ramer S4 WaterRower est la même que la série III mais comprend le moniteur S4.

LeMarchepiedEst d'une seule pièce, le repose-talon est réglable à travers une série de trous et la sangle de pied est réglable en glissant dans une rainure.
Supports clés (Les éléments trapézoïdaux reliant le repose-pieds, le pont supérieur et le pont inférieur) étaient en acier.


Surveiller la plaque arrière A deux versions différentes, SIII V1 et SIII V2.
Version 1 (WRPC110) Le boîtier a le port RS232 à la fin du tube à épingle. Version 2 (WRPC110)A le port RS232 D-Connector situé à l'arrière du boîtier.

La série II WaterRower a été fabriquée aux États-Unis et au Royaume-Uni (vérifiez la jauge de niveau pour le pays d'origine). Chaque emplacement a fabriqué différentes versions de la machine à ramer.

Série II - Modèles américains

L'opération américaine a fabriqué deux modèles de base de la machine à ramer, le modèle A de WaterRower Series II et le modèle B. Model WaterRower Series II.

Le Modèle A de WaterRower Series II a été la première refonte de la populaire série I et peut être identifié par les caractéristiques suivantes.

  • The Footboard était une seule pièce et le repose-talon et la sangle de pied étaient réglables par une série de trous de boulons dans le pied de repos.

 

Figue. 3
  • Les supports de clés (les éléments trapézoïdaux reliant le repose-pieds, le pont supérieur et le pont inférieur) étaient en bois.
  • En règle générale, la machine à ramer était dotée d'un ordinateur d'entraînement doté de fonctionnalités plus avancées que de la mesure du temps. En règle générale, il a mesuré la vitesse en m / s.
Figue. 4

Le Modèle B de WaterRower Series II était le modèle largement vendu par l'organisation Nordic Track et peut être identifié par les caractéristiques suivantes.

  • Le pied de repos était de deux pièces, le repose-talon était fixé et la sangle du pied glissait entre les deux moitiés du pied.
  • Les supports de clés (les éléments trapézoïdaux reliant le repose-pieds, le pont supérieur et le pont inférieur) étaient en acier (similaire à la figure 2 ci-dessus).
  • En règle générale, la machine à ramer était équipée d'une minuterie de compte à rebours simple.

Série II - Modèles britanniques

L'opération au Royaume-Uni a fabriqué deux conceptions de base de la machine à ramer, la modèle WaterRower série II et la série C. Modèle WaterRower série C.

Le modèle A de WaterRower Series II peut être identifié par les caractéristiques suivantes.

  • Le pied de repos était d'une seule pièce et le repose-talon et la sangle de pied étaient réglables par une série de trous de boulon dans le repose-pieds (semblable à la figure 3 ci-dessus).
  • Les supports de clés (les éléments trapézoïdaux reliant le repose-pieds, le pont supérieur et le pont inférieur) étaient en bois.
  • En règle générale, la machine à ramer était dotée d'un ordinateur d'entraînement doté de fonctionnalités plus avancées que de la mesure du temps. En règle générale, il a mesuré la vitesse en m / s (similaire à la Fig. 4 ci-dessus).

Le modèle C de WaterRower Series II était très similaire au modèle A et peut être identifié par les caractéristiques suivantes.

  • Le pied de repos était d'une seule pièce et le repose-talon et la sangle de pied étaient réglables par une série de trous de boulon dans le repose-pieds (semblable à la figure 3 ci-dessus).

Le pont inférieur (relié au réservoir) était un plastique noir (Mousse d'uréthane rigide).

Figue. 5
  • En règle générale, la machine à ramer a été équipée d'un moniteur de séance de la série II, mais certaines machines ultérieures ont été équipées de moniteurs de série III (similaire à la figure 4 ci-dessus).

Toutes les séries I WaterRowers étaient la conception originale. Fabriqué dans le Rhode Island, ils sont assez distinctifs et peuvent être identifiés par les caractéristiques suivantes.

  • Le numéro de série était situé sur le support sous le repose-pieds.
Figue. 6
  • Le pied de lit était en forme de coeur et le repose-talon repose. Le footstrap était 2 "(50mm) large et fermé à l'aide de Velcro.
Figue. 7
  • Le siège a été coupé à l'arrière pour donner un dégagement pour l'os de la queue et a été rembourré.
Figue. 8
  • La colonne montante avant disposait de deux poulies sur son sommet, où la sangle d'entraînement traversait.
Figue. 9
  • L'entretoise arrière était cylindrique, le double élastique était attaché par une sangle Velcro.
Figue. 10
  • Les Dolley Wheels avaient un axe central passant à travers la machine. Les roues Dolley elles-mêmes sont en 5 "(140mm) de diamètre.

Figue. 11



		

Identification de l'embrayage

Une composante critique de tous les modèles WaterRower est l'embrayage (de style sprag). C'est la plus grande des poulies dans l'ensemble du réservoir principal et relié directement à la sangle de la poignée (via une connexion à boulons, une connexion velcro ou les deux).

Les conceptions d'embrayage et les matériaux utilisés ont changé au cours des années au fur et à mesure que la technologie et les procédés de fabrication ont évolué. Les premiers embrayages (série WaterRower 1 et 2) étaient tous en métal, à propos de 3 "en diamètre, et constitués d'un verrou ou d'un verrou et d'une attache de velcro.

  • Jusqu'à approximativement le début de 2013, sur les modèles série 3 et série 4, les machines avaient des embrayages et des poignées en métal étaient attachés avec du velcro uniquement (image directement ci-dessous).
  • L'embrayage en plastique du nouveau style a été développé pour les machines A1 / Indo-Row et a été transmis à tous les modèles S4 (y compris le bois entier) dans 2013. Il est identifié le plus facilement par la bride en plastique noir (ou la lèvre) en haut et en bas. Il a tendance à se rétracter plus rapidement que l'embrayage métallique et c'est une caractéristique clé pour la mise à niveau.
  • Le Indo-Row Studio possédait l'attachement à verrouillage / velcro dans 2010 et 2011, en transition vers l'embrayage de boîtier en plastique plus récent avec une poignée à boulon en juillet environ de 2011.
  • Les modèles M1 ont eu l'addition du boulon / velcro de 2010, 2011 et 2012. Les modèles M1 et S1 ont changé pour le verrouillage / embrayage en plastique en décembre 2012 jusqu'en janvier 2013.

Emplacements des numéros de série

Les WaterRowers série II fabriqués aux États-Unis ont leur numéro de série intégré dans l'autocollant de niveau sur le côté du réservoir.